A qui décernerez-vous l’oscar du type de la pathologie la plus relou lorsqu’il s’agit de coter ses actes avec la NGAP ? Quand on demande cela aux infirmières libérales, la réponse en général est unanime : les patients diabétiques.
Pourquoi tant de haine… euh, de complexité ? Une des raisons est que ces personnes ont souvent besoin de soins très différents et vous de formations médicales en continue 🤓! Alors voici un condensé de tout ce qu’il faut savoir sur la cotation des personnes diabétiques.

Pourquoi bien connaître les cotations pour diabétiques est enquiquinant crucial

Surveillance de glycémie, pansement, injection d’insuline, toilette, prélèvement sanguin… La liste des actes qui peuvent être pratiqués aux personnes souffrant de diabète est presque infinie ! De plus, environ 20 % de la patientèle d’une IDEL est diabétique. Enfin, la NGAP fixe des règles particulières de cotation pour les patients insulino-dépendants.

Autant de bonnes raisons de bien se renseigner sur la cotation des personnes diabétiques ! Promis, on essaie de vous éviter le mal de crâne et le paracétamol qui va avec 💊 !

Bien maîtriser l’article 5 bis

Dans la nomenclature infirmier, c’est l’article 5 bis (allez savoir pourquoi il a fallu lui rajouter un bis à celui-là🤨) qui vous dit tout sur les diabétiques. Son doux nom est « Prise en charge à domicile d’un patient insulino-traité ».

Vous avez ainsi tous les actes s’appliquant à ce type de patient, et l’AMI correspondante. Bingo ! Mais c’est à l’étape d’après où il ne faut pas se tromper, au risque de perdre pas mal d’euros. Vous pouvez coter à taux plein plusieurs de ces actes ! Même si vous les effectuez au cours du même passage.

Par exemple, une injection + une surveillance de la glycémie compterons 100 % chacun. Le 2ème acte ne sera pas à 50 %, comme c’est le cas pour les autres patients.

Vous avez des soins à faire à ce patient qui ne sont pas en lien avec son diabète insulino-traité ? Là, dans ce cas, il faudra bien les décoter. Peur d’oublier des choses en route ? Notre formation sur la NGAP est là ! Et si vous préférez une formation diabète plus centrée sur la pratique et moins sur l’administratif, on a ça aussi dans nos formations dpc IDEL chez Santé Académie.

L’avenant 6 : les nouveautés

Ça partait d’une bonne intention : l’avenant 6 revalorise certains actes des infirmiers 👍🏻. Petit hic ! Cela entraine de nouvelles complexités dans vos cotations ! Chez les patients dépendants (y compris diabétiques), vous allez pouvoir cumuler des soins, y compris non liés au diabète. Un exemple ?

M. Glucagon, 83 ans, diabétique insulino-traité. Contrôle de la glycémie et injection d’insuline 3 fois par jour + 1 AIS 3 matin et soir.

Nomenclature diabéte idel infirmier

Soyez rassuré : on prend vite la main ! Certes ce sont des petits gains, mais c’est déjà ça de pris !

Se tenir au courant des changements de la NGAP

La NGAP pour les infirmiers, c’est un peu comme les protocoles et mesures sanitaires pour les Français en période de COVID : ça bouge tout le temps ! Il faut arriver à suivre, sinon la sentence est du même ordre : l’indu ou l’amende 💰.

Se tenir au courant de ses évolutions régulières, c’est la meilleure prévention ! Comment ? En lisant régulièrement Tagada Soin Soin, par exemple.

Utiliser un bon logiciel de télétransmission

MyAgathe e.motion ? Albus ? Vega ? Tera santé ? Infimax.moov ? Infi+4000 ? Topaze ? Faites-vos jeu ! Optez pour le logiciel le plus ergonomique et à jour, qui vous permet de coter au plus juste. Vous ne savez pas comment choisir ? Evitez le pile ou face, notre formateur expert en gestion de la NGAP peut vous aider !

Un des premiers critères à prendre en compte : vérifiez qu’il soit spécifiquement dédié aux infirmiers, ou tout au plus à 2 ou 3 professionnels de santé différents. Sinon, il y a fort à parier qu’il ne conviendra pas vraiment à vos besoins. #Lalooose

Se former avec les érudits de la nomenclature

Il y a des infirmières qui gèrent mieux que personne les soins palliatifs. D’autres qui dégainent plus vite que leur ombre leur TLA en visite. D’autres IDE encore qui manient à la perfection l’art de se garer sans encombre où qu’ils aillent, ou de piquer toujours avec succès au premier coup.

Et il y a ceux et celles qui manient la nomenclature mieux que quiconque. Et qui savent en plus transmettre et avec passion et précision leurs connaissances du terrain. Et on peut vous dire que celle-ci sont INDISPENSABLES à votre vie ! Plus besoin ainsi de se farcir les textes de loi barbants publiés par la CPAM sur la nomenclature ✌🏽.

Vous voulez vivre cette expérience ? Obtenir des infos cruciales pour tous vos tracas administratifs, mais aussi pour optimiser la prise en charge de vos patients porteurs de diabète ? Ça se passe dans notre formation diabète … et on vous dévoile un petit extrait sur le diabète de type 1 🤓.