Elle s’appelait Lucette. C’était une de vos premières patientes dont on vous avait confié le soin de faire sa toilette, en stage. Service d’oncologie. Elle vous a marqué à jamais. Depuis, vous avez beaucoup réfléchi au rôle de l’IDEL et à l’importance de vous former sur des sujets aussi clefs que l’oncologie, les soins palliatifs, et les aidants. Quel accompagnement idéal ?

Alors on discute avec vous aujourd’hui des prises en charge des IDEL.

idel oncologie accompagnement

Chiffres sur l’accompagnement en oncologie des IDEL

Avoir quelque chiffres en tête aide toujours à y voir plus clair, surtout sur un sujet sensible💔.

30h… c’est le nombre moyen d’heures consacrées aux soins palliatifs et à la fin de vie lors de la formation initiale des IDE. A peine plus qu’une journée de sa vie, ce n’est pas beaucoup !

311 000… c’est le nombre de personnes par an en France qui vont avoir besoin d’un accompagnement palliatif dans une situation de fin de vie. (Ce chiffre n’inclut pas les personnes ayant besoin de soin en oncologie hors fin de vie.)

372… c’est le coût en euros d’une prise en charge en soins palliatifs à l’hôpital, contre 308 euros en HAD. Mais n’oublions pas surtout qu’être chez soi même en situation d’handicap ou de maladie est très souvent souhaité par les Français. Par les personnes malades, mais aussi leur entourage : parents, conjoints, enfants, frères et sœurs… Ces personnes jouent souvent le rôle d’aidant familial. Un rôle de plus en plus reconnu, mais qui nécessite des compétences particulières. Y compris de la part des soignants qui interviennent auprès de ces aidants.

55 000… c’est le nombre de personnes qui ont bénéficié grâce à l’HAD ou au SSIAD de soins palliatifs à domicile en 2015.

Les 5 missions de l’IDEL en oncologie

Un aperçu riche en couleurs du rôle de l’infirmier en oncologie💜💛💚❤️💙.

  • Délivrer des soins techniques💜

Les personnes souffrant de cancer peuvent avoir des soins complexes, y compris au domicile : aspiration naso trachéale, soins de trachéotomie, soins et retrait de cathéter, nutrition entérale ou parentérale centrale, perfusion intraveineuse, utilisation d’une chambre implantable percutanée, soins de gastrostomie…

Le nursing fait aussi partie intégrante de ces soins.

  • Soigner le relationnel💛

En tant qu’IDEL au domicile, vous êtes la personne ressource du patient et de son entourage. C’est vous qui au cours d’une journée êtes souvent le plus à ses côtés, plus que son médecin traitant qui passe plus ponctuellement.

Vous l’accompagnez dans les différentes phases de la maladie, vous respectez son cadre de vie culturel ou spirituel, vous respectez ses silences et ses craintes, vous devez parfois répondre à des questions difficiles avec tact… autant de compétences qui nécessitent des qualités humaines et un recul sur les choses.

La période des soins palliatifs est pour beaucoup une étape à jamais marquante de la vie, une période clé. Avec bien sûr son lot de souffrances, mais aussi, parfois son lot de conséquences inattendues et positives. Certaines personnes renouent avec des proches, pardonnent, se rapprochent, font en sorte de vivre des moments forts et inoubliables… Et l’infirmière est aux premières loges pour accompagner aussi ces moments-là.

  • Surveiller💚

Prendre les constantes, évaluer la douleur, surveiller l’état cutané, identifier un changement brusque d’humeur ou de comportement, déceler les effets secondaires des traitements médicamenteux… Tant de petits gestes et d’attitudes du quotidien importantes à avoir au chevet de la personne atteinte d’un cancer.

  • Ne pas oublier l’administratif❤️

Les Inséparables… c’est le doux nom de ces beaux oiseaux multicolores originaires d’Afrique. Hélas, c’est aussi un adjectif qui convient parfaitement pour désigner le lien entre l’IDEL et les taches bureaucratiques ! Même en oncologie, on n’y échappe pas.

  • Gérer la logisitique💙

Vous l’avez peut-être déjà eu, ce patient qui blague à moitié en appelant son salon sa pharmacie à domicile… En oncologie, vous aurez beaucoup de matériel à éliminer dans de bonnes conditions de sécurité, tout en vérifiant que tout le matériel dont vous avez besoin dans les jours à venir est toujours disponible. Vous ne savez plus trop d’ailleurs les précautions particulières à prendre ? Il existe des formations IDEL qui les rappellent efficacement.

Cotation en oncologie : quelques tips

La nomenclature infirmier a plus d’une subtilités (on vous les décortique ici) et évidemment, lorsqu’il s’agit de la prise en prendre en charge des personnes en soin palliatif ceci ne déroge pas à la règle ! Une de ces particularités répond au doux nom de MCI. Elle s’applique seulement pour les personnes bénéficiant de pansements lourds et complexes, ou en soins palliatifs. Les IDEL peuvent oublier de l’appliquer, pourtant, elle est valable même sans ordonnance spécifique du médecin mentionnant la notion de “soin palliatif”.

Un petit doute si vous pouvez considérer un patient comme vraiment en soin palliatif ou non ? Il existe une échelle bien faite, la PALLIA 10 (Google est votre ami : “pallia 10 PDF”😉) qui vous aidera à de déterminer en quelques secondes. Et qui vous permettra de justifier votre cotation auprès de la CPAM en cas de contrôle.

Vous souhaitez connaître d’autres astuces sur la cotation en oncologie ? Surtout, vous souhaitez faire le point sur l’accompagnement idéal en oncologie des IDEL ? Nous vous proposons une formation dédiée ! Gardons en tête le plus important : les soins des personnes en oncologie sont cruciaux. Mais l’IDEL est là avant tout pour faire régner un climat de confiance, afin que ces soins se déroulent de la meilleure des façons, pour tout le monde : patient, proches, soignants.

envie de vous former sur le sujet ?

Sources

IGAS, 2017 : Les soins palliatifs et la fin de vie à domicile