Sur la centaine de milliers de personnes porteuses de stomie digestive ou urinaire en France aujourd’hui, il y a des chances que l’une d’entre-elles bénéficie de vos soins infirmiers.
Grâce à votre DPC & votre FIF PL, vous maitrisez les cotations, les patients dialysés, les soins techniques aussi…mais petit hic : cela fait un petit moment que vous n’avez pas côtoyé des patients stomisés, et c’est un peu dur de se remettre dedans ! Alors, on vous a concocté ce petit article :

stomie conseils

Les différents types de stomie

Vos cours de l’IFSI sur les stomies sont peut-être inaccessibles : perdus au cours d’innombrables déménagements, ou mélangés au milieu de centaines de feuilles à gros carreaux… #Bad Avoir en tête les différents types de stomie est pourtant important pour ne pas avoir à cacher son visage déconfit😟 devant le pansement de son prochain patient stomisé.

Il y a 4 grands types de stomie digestive :

  • la colostomie latérale ;
  • la colostomie terminale ;
  • l’iléostomie latérale ;
  • l’iléostomie terminale.

La stomie urinaire est appelée simplement urostomie.

Pour chaque type de stomie, plusieurs choses vont changer pour votre patient et ses soins :

  • son alimentation (droit aux fibres 🌱 ou pas ?) ;
  • le type d’appareillage posé sur la stomie ;
  • la fréquence de changement d’appareillage ;
  • la fréquence et la nature des effluents.

D’où l’importance de la formation infirmier sur les soins à dispenser, mais aussi sur tout l’aspect éducation thérapeutique du patient porteur de stomie, surveillance de la qualité du transit, prévention des complications.

Découvrez notre catalogue de formation en ligne

La trousse parfaite : produits et accessoires pour le soin infirmier

Envie d’avoir bien en tête le matériel indispensable pour réaliser tous vos soins infirmiers de stomie ? Voici un petit récap 100% 🎁 pour vous du contenu type d’une trousse d’une IDEL qui a des soins de stomie dans sa tournée.

Son petit nom

À quoi ça sert cette chose ?

Comment faire tout bien même quand on n’a pas trop l’habitude

Spray dissolvant pour adhésif médical Pour retirer tout ce qu’il y a à retirer sur la peau du patient sans prendre un bout de lui au passage ! Vaporiser sur les bords du pansement à retirer. Décoller l’appareillage tout en vaporisant encore.
Protecteur cutané liquide Protéger la peau avant de mettre en place l’appareillage Vaporiser sur une peau propre et sèche. Attendre quelques secondes avant de coller l’appareillage.
Poudre cicatrisante Accélérer la cicatrisation des lésions de la peau Tamponner avec une compresse d’eau du robinet
Pâte de protecteur cutané Assurer l’étanchéité de l’appareillage Appliquer au bord de l’orifice de la plaque ou de la poche sans étaler.
Anneau de protection cutanée Éviter les fuites et aider la cicatrisation Étirer doucement l’anneau pour l’adapter à la taille de la stomie. Appliquer sans laisser de peau visible entre l’anneau et la stomie. Coller l’appareillage par dessus.
Ceinture élastique Renforcer le maintien de l’appareillage Accrocher d’abord la ceinture à la plaque ou la poche puis la régler à la taille de la personne.

Il s’agit juste d’avoir une idée générale de la trousse typique des soins de stomie. Selon les équipes médicales et chirurgicales avec qui vous travaillez, vous utiliserez peut-être des produits différents. Référez-vous à leurs instructions !

Le soin infirmier réussi pour une stomie digestive ou urinaire

Un petit pas à pas ultra synthétique sur le soin type de stomie, ça vous dit📝?

  1. Préparez tout votre matériel
  2. Retirez l’appareillage
  3. Lavez et séchez soigneusement la peau
  4. Ajustez l’anneau protecteur puis le poser autour de la stomie
  5. Découpez la plaque de base avec un modèle de découpe, en général 1 à 2 mm de plus que la stomie
  6. Assurez l’étanchéité
  7. Appliquez la plaque de base par-dessus l’anneau
  8. Fixez la poche sur la plaque
  9. Mettre en place la ceinture
  10. Mangez quelques smarties pour vous récompenser

Il s’agit du soin technique pur. Il ne faut pas oublier non plus tous les gestes d’hygiène et de gestion des déchets avant et après le soin. Ni la surveillance de l’état cutané, des signes de complication éventuels. Et aussi, les petits conseils bienvenus pour rassurer le patient et son entourage, ou l’encourager à adopter plus tel ou tel comportement. Bref, bien de quoi mériter la petite augmentation d’AMI du pansement de stomie suite à la publication de l’avenant 6 !

Patient stomisé ou patient dans sa globalité ?

Il y a un piège là non ? Ce titre un peu provoc était là pour rappeler une fois de plus une dimension importante des soins infirmiers de stomie. C’est la prise en compte du patient au-delà de sa poche et des complications cutanées ou digestives directement liées.

En effet, les stomies altèrent beaucoup la qualité de vie. Elles sont aussi sources de stress, pour le patient comme son entourage. Une diminution de la confiance en soi peut également être associée. Bref, c’est un peu dur dur sur le plan psychique aussi. C’est important de l’avoir toujours en tête pour mieux anticiper des réactions parfois douloureuses de patients.

À la quête d’autres infos sur la stomie digestive ?

Vous avez plusieurs interlocuteurs possibles pour en savoir plus sur la meilleure façon d’accompagner vos patients stomisés :

  • les équipes médicales et chirurgicales qui les supervisent ;
  • leurs médecins traitants ;
  • les organismes de formation continue comme Santé Académie qui proposent des formations sur ces soins.

Vous pensez que vous avez encore des choses à découvrir ou à optimiser pour la prise en charge actuelle ou à venir de vos patients porteurs de stomie ? On vous propose cette formation centrée sur les soins infirmiers de stomie.

Étiqueté dans :

, ,