Quels couts dois-je prévoir à l’installation en libéral ? Vous ne savez pas trop ce qu’il faut prendre en compte pour estimer vos coûts d’installation en libéral ? Vous avez peur de devoir assumer  de grosses dépenses ? C’est une crainte légitime ! Rassurez-vous : on va vous aider à bien anticiper. Vous trouverez dans cet article la liste de toutes les choses à prévoir. Vous pourrez ainsi faire vos propres calculs 🧮 ! De quoi démarrer son activité l’esprit plus tranquille…

couts,infirmière,infirmières,IDEL,infirmière libérale,libéral,libérale,cabinet,patients,patient,soin,soins,domicile,logiciel,transport,tenue,charges,cotisations

Comment connaître les coûts d’installation ?

Pour connaître le coût total d’ouverture de son cabinet libéral, une seule solution : additionner toutes les dépenses à réaliser :

  • avant le premier jour d’activité ;
  • dans les 3 premiers mois d’activité (histoire d’un peu anticiper les choses).

Pour les estimer, vous pouvez :

  • demander à des collègues IDEL qui ont fait ça il n’y a pas très longtemps (problème : ils n’ont pas forcément tout tracé 🫠) ;
  • faire une estimation sur la base de vos propres recherches ;
  • lire cet article pour avoir bien en tête tous les coûts et une estimation du montant total !

Quel est le coût total d’une installation en libéral ?

Bien évidemment, cela va dépendre des dépenses propres à chaque IDEL. Par exemple, certains ont déjà une voiture et ne devront pas lâcher au moins 5 à 20 000 euros pour en acquérir une ! D’autres reprendront (et donc, rachèteront) une patientèle. Également, selon le statut juridique pour lequel vous optez, vous allez pouvoir déduire ces frais professionnels… ou pas ! Enfin, vous aurez peut-être des aides à l’installation qui diminueront ces dépenses… ou pas !

On peut tout de même tenter de donner une fourchette assez large qui prend en compte tous les éléments qu’on va lister ensuite. Et uniquement pour les dépenses avant le premier patient vu + le premier mois d’activité :

  • aux alentours de quelques milliers d’euros pour une IDEL qui fait vraiment tous les investissements minimums dans une région où les prix des loyers sont très faibles ;
  • jusqu’à plusieurs dizaines de milliers d’euros (30 000, 50 000), voire même au-delà des 100 000 euros pour un(e) IDEL qui va acheter le cabinet où elle souhaite s’installer, et ne pas chercher à limiter au maximum toutes les dépenses.

Ça fait de sacrées différences, on est d’accord 😲 !

Je veux me former gratuitement

Quels sont les coûts à bien prendre en compte ?

Maintenant, on va essayer de lister de manière quasi-exhaustive les choses quasi-indispensables (oui, oui, ça fait beaucoup de quasi 😁) à payer avant votre installation, et pendant les premiers mois. Avec à chaque fois une estimation du coût.

Les cotisations

Dès vos premiers mois d’activité, vous allez payer des cotisations à l’URSSAF et à la CARPIMKO. Le montant va dépendre de si vous travailliez déjà comme IDEL avant de vous installer à votre compte… Pour ne pas avoir de mauvaises surprises, partons sur 1 000 à 3 000 euros/ mois.

Le matos de soin

Vous allez avoir besoin d’un minimum de matériel pour travailler, comme un tensiomètre, un thermomètre… Et des consommables d’avance, par exemple pour les prises de sang. Là encore, voyons plutôt large : 500 euros.

Le local et les charges fixes

Même si vous voyez l’essentiel des patients à leur domicile, vous allez avoir une adresse professionnelle, avec au moins un point d’eau. Vous aurez des frais liés à l’acquisition ou à la location de ce local, et des charges pour son fonctionnement (assurance, eau, électricité, internet, taxes, etc.). Vous allez acheter ou louer ce local… et de quoi le meubler !

Parfois vous pourrez partager ce local, et donc diminuer les coûts. Disons tout de même que vous devrez débourser de 200 euros/mois à quelques centaines d’euros / mois. Sans compter l’achat !

Le moyen de transport

Comment envisagez-vous de faire votre tournée ? À pied ? À vélo ? En trottinette électrique ? En voiture à essence ou électrique ? Là, les prix vont vraiment varier beaucoup en fonction des choix que vous faites. Investissements initiaux, frais d’entretien, essence, électricité, leasing, assurances…

Partons pour une fourchette de 50 à … 20 000 euros !

La tenue

Si vous n’avez pas encore de tenue dédiée à votre activité pro, il faudra investir. Au moins pour une blouse et des chaussures, en quantité suffisante pour pouvoir les laver. Disons 200 euros.

Le logiciel et TLA

Impossible de facturer vos actes sans passer par la case logiciel de télétransmission de nos jours (les feuilles de soin papier ont fait leur temps… 🦕). Comptez environ 30 euros à 100 euros/mois. Sans compter l’achat du TLA si vous souhaitez en faire l’acquisition (quelques centaines d’euros de plus).

Les abonnements, souscriptions, rachats

L’énumération des dépenses n’est hélas pas encore finie ! En vrac, il faut aussi ajouter (certaines dépenses sont facultatives) : la prévoyance, l’assurance responsabilité civile, ordinateur, les rachats de patientèle ou de part de société…

Comment faire pour limiter le montant total de ces coûts #infirmiereeconome ?

Sur notre webzine Tagada Soinsoin, vous trouverez plein d’articles pour vous aider à optimiser vos dépenses ! Par exemple, en optant pour des aides à l’installation en libéral délivrées par l’Assurance maladie, en trouvant des formations continues qui ne demandent pas d’investir de l’argent (coucou Santé Académie)…

Tout est aussi question d’état d’esprit : bien réfléchir avant chaque dépense. Est-ce que cela est vraiment indispensable ? Quel problème ou quel confort cela va vous apporter ; cela vaut-il le coût ? Vous pouvez aussi solliciter l’avis de personnes extérieures et bienveillantes à votre égard pour vous aider à trancher en cas d’hésitation.

💡 Si vous vous posez des questions sur le démarrage de l’activité libérale, il est fort probable que vous en ayez aussi au sujet de la NGAP et des cotations ! Pour des informations pertinentes, précises et à jour, rendez-vous dans notre formation NGAP infirmier de l’avenant 6 à 9 (et plus si affinités) !

couts,infirmière,infirmières,IDEL,infirmière libérale,libéral,libérale,cabinet,patients,patient,soin,soins,domicile,logiciel,transport,tenue,charges,cotisations

À propos de l'auteur

Dialyse Lucet

Journaliste d'investigation pour Tagada SoinSoin.

Voir tous les articles